Contact 02 99 43 16 30  

Quelques échos du lancement de saison 2018…

La saison culturelle 2018 2019 disponible en PDF ici

Retour sur la journée du 30 septembre. Une fantastique ouverture qui augure d’une fameuse saison ! Nous avons été comblés hier par le soleil, par la présence des amis de La Factorie -Maison de la Poésie en Normandie- par les artistes de Čao Laru, l’aperçu des artistes à venir et par la qualité des échanges durant toute cette journée. Une ambiance et une énergie qui donnent du coeur à l’ouvrage, l’envie de nous revoir, de rêver ensemble, et d’inventer le monde… Merci à tous, spectateurs, bénévoles, artistes… A bientôt ! Bien amicalement, H. PS Il est encore temps de prendre votre panier !

 

1er septembre 2018,

Repères… pour la saison 2018/2019. Comment allez-vous pour cette nouvelle rentrée ?! Ilot fragile, frêle esquif sur une mer démontée ? Ou roc imprenable, navire insubmersible bravant la fureur des flots ?! La question se pose pour chacun en ces temps décisifs : où trouver nos alliés substantiels ? Dans les sciences, les croyances nouvelles ou anciennes, les idéologies de tous poils ? Chez les maîtres, les sauveurs providentiels ? Chez les sages qui s’avèrent souvent de véritables fous à l’usage ? Non ! Tous les mythes, toute la poésie, la littérature nous le répètent à l’infini : à l’intérieur de ce continent inexploré que nous sommes ! Ce n’est peut-être pas un hasard que l’autre nous soit si étranger, quand nous le sommes tant à nous-mêmes. Notre course effrénée à la consommation n’est-elle pas aussi l’aveu implicite de cette désertion ? Le signal que nous envoie notre chère terre-mère qui n’en peut plus de nos avidités morbides ne nous invite-t-il pas à miser plus que sur une « nouvelle croissance verte », sur l’émergence de nos profondeurs ? Notre véritable « capital », finalité ultime de nos existences, de nos cultures et de nos arts ? Passer de l’avidité à la conscience, de la culpabilité à la responsabilité, de l’intolérable à la tolérance. Des attitudes qui ne s’acquièrent pas à coup de volontarisme –jeu souvent dangereux- mais par l’expérience vivifiante de ces moments de plénitude que nous dispense généreusement la vie. « L’art a cette faculté de nous remettre au contact de notre intériorité » disait la chanteuse Lhasa, quand Wolinski défendait que « l’humour est le plus court chemin d’un homme à un autre»… Nous aurons encore de belles occasions tout au long de cette nouvelle saison de vivre des rendez-vous à la hauteur de ces enjeux. A très bientôt ! Hervé Monnerais

Coordonnées

La Grange Théâtre
Le Beaumont Férard, 35134 Thourie
02 99 43 16 30
Contact