Contact 02 99 43 16 30  

4 juil : la Nuit du Conte

6e édition, « Un autre visage de la Nuit »

avec François Monnet

et ses invités Gitte Kielberg et Titouan

Depuis cinq ans, une talentueuse et joyeuse équipe de conteurs, autour de Carole Lepan, nous a fait vivre des heures mémorables à la Nuit du Conte. Venus de toute la France et d’ailleurs, avec leurs histoires du monde entier, ils nous ont enchanté les oreilles… Entre écriture contemporaine, contes traditionnels d’ici ou d’ailleurs, improvisations et autres histoires : ces nuits ont été très riches.
Pour cette nouvelle édition, nous avons confié les rênes à notre ami François Monnet.

Lorsque Hervé et Flore m’ont proposé d’imaginer cette prochaine nuit du conte  j’ai été  quelque peu surpris : conter du crépuscule à  l’aube ! Vous y allez bien les amis ! Ah oui vous me voyez tenir la barre d’une rive de la nuit à  l’autre, capitaine d’un vaisseau chargé  d’histoires… et donc de mensonges ! Et si notre cargaison était contrôlée en chemin ? Avouer que l’on a tout inventé ? Me voilà donc le Simbad de cette folle équipée. Puis je me suis mis à compter mes moutons, c’est-à-dire mes histoires, en bon berger. Et j’ai vu que je pouvais bien tenir avec contes et légendes, histoires « vraies » de ma vie, histoires chantées,  histoire dansées, contes de fées et sagas, et que, par Merlin, par Homère, par Shahrazade, c’était une sacrée chance.

Puis, lorsque vous m’avez dit que cette capitainerie était aussi une carte blanche pour recruter un équipage, comme le capitaine Achab en quête de Moby Dick, je suis allé trainer l’air désinvolte mais l’œil aux aguets dans tous les bouges et toutes les tavernes des ports de l’Atlantique Nord… Nord, parce que c’est là mes terres, mes mers de prédilection. Après bien des beuveries et des nuits fabuleuses j’ai attrapé par le collet un brave musicien avec un nom breton, ce qui n’était pas spécialement rassurant connaissant l’espèce, puis un violent vent du Sud a projeté mon rafiot vers le Nord, rasant de près les polders des hollandais, les îles aux Baleines du Schleswig…

Quand il s’est arrêté de souffler j’étais à Skagen, la pointe la plus septentrionale du vieux royaume du Danemark où se rencontrent deux mers sur un doigt de sables mouvants… Mauvais endroit pour séjourner, avec des phares et des églises ensablées, mais un repaire inégalé de bardes et de conteurs, magiciens et scaldes venus des iles Féroé, de Norvège, d’Islande. Je retrouvais alors là une de ces femmes du Nord, dont on dit que ce sont des Huldras, des femmes troll à queue de vache ou bien des enchanteresses qui détiennent les secrets de la vie et qui savent la donner, cette vie, avec ce magnétisme rare des gens du grand nord.

C’est ainsi que Titouan puis Gitte sont montés sur mon bateau, et qu’ils feront avec nous la traversée  de la grande et belle nuit du conte. Il y aura aussi vous, et les étoiles et toutes les petites oreilles dans les herbes, tous les yeux clignotants dans les arbres et les oreilles des murs de la Grange Théâtre… Munissez-vous de bons oreillers, de couettes et de couvertures bien sûr mais aussi de bonnes chaussures car il faudra parfois quitter la mer pour marcher sur la terre ferme. Ah oui et voilà les formules magiques pour monter à  bord :
« Que mon conte soit beau et se déroule comme  un long fil ».
Et pour débarquer : « Mon conte est comme un ruisseau je l’ai conté à des seigneurs ».

François Monnet

François Monnet

Artiste pluridisciplinaire, ses moyens d’expression passent par le théâtre, le conte, la poésie, l’art plastique et la photographie. Plutôt que de considérer ces formes d’art comme des domaines séparés, il cherche à les faire cohabiter. Allant de l’une à l’autre, elles s’enrichissent.
Dans cet esprit, il a imaginé, créé puis dirigé de nombreux projets, qu’il s’agisse d’installations ou d’animations d’événements, d’organisation de festivals ou d’initiatives personnelles en des lieux parfois insolites.
Ses projets sont souvent inspirés de voyages ou séjours en terre étrangère et de ses expériences. Son art est itinérant comme l’est sa vie !
Et cette nuit du conte sera aussi pérégrinante, dépaysante : par les récits voyageurs, les paysages intérieurs traversés, les déplacements dans la nuit…

Gitte Kielberg

Comédienne et directrice artistique du Théâtre Kimbri (Danemark)

Gitte possède l’art de faire naître la magie par les moyens les plus simples. Elle a créé des performances pour enfants et  adultes saluées par la critique. Son répertoire comprend aussi bien de petites solo-performances intimistes que des spectacles grandioses avec cheval en dressage libre.
Elle dirige de grands événements culturels où l’art rassemble les gens dans une harmonie toute singulière. Souvent, cela signifie quitter les lieux où le théâtre est normalement joué et rencontrer des gens là où ils vivent. Gitte a par exemple organisé une caravane culturelle à cheval avec des acteurs internationaux, des danseurs et des musiciens. Un mois de voyage le long d’une ancienne route de pèlerins avec 7 différentes représentations, concerts, défilés à travers tous les villages visités et échanges culturels avec les populations et associations.


Ateliers de fabrication de lanternes 

Du 29 juin au samedi 4 juillet
pour adultes, enfants et familles

Inspiré par les traditions de lanternes processionnaires japonaises et chinoises, François Monnet a développé ces lanternes/marionnettes géantes pour des parades de rues, des spectacles ou des événements nocturnes.
De cet univers onirique jaillissent une flore ou un bestiaire imaginaire : des soleils, des lunes, des bateaux, des personnages… Il peut être installé dans des arbres, sur l’eau, dans toute sorte de sites naturels grâce à sa légèreté. Mais l’usage principal que nous en faisons apparaît lors de déambulations, de happenings. Si cet univers magique prend vie essentiellement pendant la nuit, il est aussi saisissant dans la lumière du jour.
Les matériaux de base sont le papier et l’osier. Des bougies ou des éclairages LED spéciaux font vivre par leur flamme vivante ce bestiaire imaginaire. Ces lanternes peuvent être des objets portés très haut, suspendus, de grands masques ou des accessoires…​

Ateliers
Nous contacter pour informations et inscriptions.

6e Nuit des Contes
samedi 4 juillet à 19h
Tout public.

Repas 12€ sur réservation.
Buvette sur place. Possibilité d’apporter son picnic.

Réservation en ligne

Vente de billets en ligne

Venir en covoiturage

Coordonnées

La Grange Théâtre
Le Beaumont Férard, 35134 Thourie
02 99 43 16 30
Contact